Accueil > À lire, Divers > « Mon corps, mes droits ! » L’avortement menacé ?

« Mon corps, mes droits ! » L’avortement menacé ?

mon-corps-mes-droits-l-avortement-menace-9782849343753Les Éditions mare & martin ont publié, en février 2019, le dernier ouvrage de Laurence Brunet et Alexandrine Guyard-Nedelec : Mon corps, mes droits ! L’avortement menacé ? Cet ouvrage est le premier opus de l’Axe Genre de l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne.

  • Résumé de l’ouvrage

La liberté d’avortement, issue des combats féministes de la deuxième vague dans la plupart des pays occidentaux, est-elle vraiment acquise ? Constitue-t-elle un droit fondamental des femmes ? La réponse est loin de s’imposer en ce début de XXIe siècle. L’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis et ses conséquences en matière de justice reproductive d’une part, la préparation du référendum amenant l’Irlande à se prononcer massivement en faveur de la légalisation de l’avortement d’autre part, sont venues aiguiser la nécessité de consacrer une étude à ce sujet. Il s’agit alors de prendre la mesure des obstacles qui empêchent les femmes de disposer librement de leur corps, d’en comprendre la nature et d’en analyser les implications sur les plans sociologique et juridique.

Les analyses ici réunies, conduites par des sociologues, des juristes, des spécialistes de civilisations étrangères, sont toutes convergentes. Dans les différentes juridictions étudiées – Espagne, États-Unis, France, Irlande, Italie, Pologne, Royaume-Uni, Europe des droits humains – se découvrent des difficultés pratiques, symboliques et idéologiques communes, y compris dans les pays où l’avortement est autorisé par la loi, en dehors de toute indication médicale.

Cet ouvrage se veut accessible au plus grand nombre, dépourvu de jargon juridique ou médical, mais repose néanmoins sur des analyses approfondies mêlant statistiques, décryptage de textes de loi, de débats parlementaires, examen des relais médiatiques, etc. Son ambition, dans une perspective résolument internationale, peut finalement se résumer en quelques mots : montrer que l’avortement est loin de se réduire à « une affaire de bonnes femmes », comme le considérait Jacques Chirac, Premier ministre lorsque Simone Veil fit voter la loi sur l’avortement. Cette affaire reste un enjeu éminemment politique, qui a partie liée aux évolutions démocratiques et sociétales propres à chaque pays.

  • À la direction de l’ouvrage

Laurence BRUNET est Juriste, Chercheuse associée à l’Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne (ISJPS). ). Spécialiste des droits reproductifs, elle a également beaucoup travaillé sur l’aide médicale à la procréation et la gestation pour autrui.

Alexandrine GUYARD-NEDELEC est Maîtresse de conférences en civilisation britannique et sociologie du droit à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de l’ISJPS, spécialiste des questions de genre et de discrimination.

Les auteures comprennent également Natalia Broniarczyk, Lisa Carayon, Isabel Fanlo Cortés, Malgorzata Fuszara, AnneClaire Sanz-Gavillon, Elizabeth Lévy, Nathalie Sebbane et Dominique Thouvenin.

  • Acheter l’ouvrage ICI
Categories: À lire, Divers Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks