Accueil > Divers > Surendettement : enquête typologique

Surendettement : enquête typologique

La solitude rime souvent avec surendettement ! Les chiffres attestent de cette triste réalité.

La récente enquête typologique de la banque de France analyse le profil sociodémographique et professionnel, le niveau et la structure des ressources ainsi que les caractéristiques de l’endettement des ménages en situation de surendettement.

J’ai sélectionné certains passages que je vous livre :

 Statut matrimonial du débiteur

En 2012, la part des personnes seules (divorcées, célibataires ou veuves) demeure majoritaire (64,4 % contre 64,2 % en 2011) étant précisé également que celle des personnes surendettées vivant en couple est assez stable (35,6 % contre 35,8 % en 2011).

Cette répartition est plus marquée dans les situations orientées en procédure de rétablissement personnel (PRP), la part des personnes seules représentant alors 76,5 % des cas, en légère diminution par rapport à 2011 (77,8 % des cas).

 Nombre de personnes à charge

En 2012, la proportion de dossiers dans lesquels aucune personne à charge n’est recensée s’établit à 51,5 %, soit un niveau très proche de celui observé en 2011.

L’évolution est plus marquée dans le cas de dossiers en PRP, la proportion de surendettés n’ayant pas de personnes à charge passant dans ce type de situations de 51,7 % en 2011 à 50,4 % des cas en 2012.

Par ailleurs, c’est dans les cas faisant l’objet d’une PRP que les familles les plus nombreuses (de 4 enfants et plus) sont les plus représentées, dans des proportions qui toutefois demeurent faibles (6,1 % contre, respectivement, 4,5 % et 5,1 % pour l’ensemble des dossiers recevables et les redépôts).

Les personnes à charge demeurent très généralement les enfants, (95,4 %), même si l’on observe une très légère diminution de ce pourcentage par rapport à 2011 (97,9 %).

 Âge des personnes surendettées

La tranche d’âge « de 35 à 44 ans » demeure la plus représentée (27,5 %) parmi les personnes surendettées, cette caractéristique étant légèrement accentuée dans les cas de redépôts de dossiers (29,0 %).

L’âge des personnes orientées en PRP est en moyenne plus élevé compte tenu des caractéristiques de cette procédure. Ainsi, la représentation des tranches d’âge « de 45 à 54 ans » et « de 55 à 64 ans » est particulièrement plus marquée dans cette catégorie.

Les évolutions observées pour l’ensemble des classes d’âge depuis 2001 confirment globalement la tendance au vieillissement de la population des personnes surendettées, déjà relevée dans le cadre des précédentes enquêtes typologiques.

Ainsi, la part des surendettés les plus jeunes (ayant moins de 25 ans), s’est infléchie depuis 11 ans, passant de 5 % en 2001 à 3,2 % en 2012, et celle des plus âgés (65 ans et plus) a fortement progressé, passant de 4,3 % à 7,8 % au cours de la même période.

Néanmoins, les évolutions observées entre 2011 et 2012 semblent montrer une atténuation de cette tendance. Ainsi, on observe une légère augmentation, de 2,9 % à 3,2 %, de la part des personnes surendettées âgées de 18 à 24 ans et parallèlement, une diminution des tranches d’âge comprises entre 55 et 64 ans (de 15,2 % à 14,7 %) et supérieures ou égales à 65 ans (de 8,4 % à 7,8 %).

Une comparaison avec les données issues de l’Insee fait ressortir le caractère atypique de la structure de la pyramide des âges de la population des personnes surendettées, par rapport à celle de la population française.

Il en ressort notamment une moindre représentation des classes d’âge extrêmes (18 à 24 ans et plus de 65 ans), une représentation plus marquée (globalement, 74,3 % contre 50,2 %) des classes d’âge de 25 à 54 ans et une situation relativement comparable en ce qui concerne la présence de personnes âgées de 55 à 64 ans.

 Répartition hommes/femmes

Les femmes représentent 54,9 % de l’ensemble des débiteurs et codébiteurs (55,5 % en 2011) et cette proportion est plus marquée (60,3 %) pour les personnes orientées vers la procédure de rétablissement personnel (61,8 % en 2011).

Lire l’intégralité de l’étude

Categories: Divers Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks