Accueil > Filiation > Mères porteuses : désaccord au sein du PS

Mères porteuses : désaccord au sein du PS

Le projet de loi « Bioéthique «  a beau ne rien dire des mères porteuses (V. notre billet du 21 octobre 2010), le combat se poursuit et les points de désaccord demeurent.

 Le 13 décembre 2010, soit la veille de la réunion du bureau national du Parti socialiste portant sur les questions des lois de bioéthique, une soixantaine de personnalités, dont la philosophe Elisabeth Badinter et Irène Théry, ont signé une tribune en faveur d’un encadrement de la gestation pour autrui en France. Ce faisant, ils répondent à ceux – Michel Rocard et Lionel Jospin notamment – qui, il y a trois semaines, s’étaient opposés à la légalisation des mères porteuses.

Finalement, le Parti socialiste a tranché le 14 décembre. C’est non. « Face aux risques que représentent l’instrumentalisation du corps de la gestatrice et sa possible marchandisation, l’interdiction de la gestation pour autrui (GPA) doit être maintenue ».

Categories: Filiation Tags:
  1. 31/05/2016 à 08:38 | #1

    1. Un enfant comme le résultat réussi du programme de maternité de substitution
    2. L’Agence CMC – Canadian Medical Care aidera votre famille à devenir parents

    Maternité de substitution.
    La maternité de substitution permet aux couples privés de possibilité d’avoir un enfant de devenir les heureux parents.
    Une aide en cette matière est fournie par des centres médicaux spécialisés, tels que, par exemle, le centre de maternité de substitution http://maternitedesubstitution.fr/ La technologie utilisée dans le cadre de la maternité de substitution consiste en l’utilisation du sperme et des ovules de futurs parents qui sont fécondés par la FIV et transférés à une femme en bonne santé. Cette femme, dans la plupart des cas, devient une mère porteuse et porte le fœtus jusqu’à sa naissance pour une récompense appropriée, dont le montant est établi dans le contrat.
    En règle générale, devenir une mère porteuse peut se permettre une femme âgée de 20-35 ans, qui a déjà donné naissance à son propre bébé complètement sain et fort. Bien sûr, une condition obligatoire pour cette femme est l’absence légalement confirmée de mauvaises habitudes, troubles mentaux, diverses maladies de nature chronique et contre-indications médicales pour la gestation réussie d’un bébé sain.
    Aux services fournis par une mère porteuse ont recours des femmes qui n’ont pas d’utérus, ce qui est dû à une malformation congénitale ou une intervention chirurgicale, les femmes pour qui une gestation réussie du fœtus peut être associée à la probabilité de risque pour leur santé et leur vie. Une telle procédure est indiquée en cas des pathologies considérables détectées dans la cavité ou le col de l’utérus, en cas de fausses couches à répétition, d’échecs à la conception d’un enfant. Cette procédure est payante. Les tarifs et les spécificités peuvent être trouvés sur le site http://maternitedesubstitution.fr/
    La technologie de la fécondation en utilisant la maternité de substitution comprend plusieurs procédures. Le point important est la préparation d’une mère porteuse à un transfert réussi de l’embryon et sa gestation ultérieure.
    Cela se fait à l’aide d’hormones qui stimulent le développement de l’endomètre chez une mère porteuse. La mère génétique subit une thérapie qui aide à la maturation des follicules. Quand ils ont atteint la taille requise, la ponction du liquide folliculaire est effectuée, et ensuite la production des ovocytes a lieu. Les derniers sont fécondés avec le sperme du père génétique du futur enfant. Dans quelques jours, les embryons sont transférés dans l’utérus d’une mère porteuse. Après deux semaines, une analyse afin d’établir la grossesse est effectuée. Toutes les procédures sont effectuées sous une bonne supervision du personnel médical. Pour en savoir plus sur les spécificités de la technologie, vous pouvez consulter le site du centre http://maternitedesubstitution.fr/ Le processus de la gestation et de l’accouchement ne diffère pratiquement en rien des processus analogiques ordinaires. La mère génétique de l’enfant a aussi les mêmes droits au congé maternité pour la garde de l’enfant que dans le cas ordinaire.

  1. Pas encore de trackbacks