Accueil > Divers > Prestations familiales et décès de l’enfant

Prestations familiales et décès de l’enfant

Dans une réponse du 14 février 2017, le Gouvernement rappelle que, « en matière de prestations familiales, le droit cesse dès le mois du décès de l’enfant, à l’exception toutefois de l’allocation de base de la prestation d’accueil du jeune enfant ou de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PREPARE) qui restent servis pendant les trois mois suivant le décès. Lorsqu’une famille bénéficie de la prestation partagée d’éducation de l’enfant, cette prestation est maintenue pour le mois du décès et les trois mois suivants dans la limite de la fin de droit initialement prévue. Au terme de ce maintien, un nouveau droit à la prestation est étudié sans nouvelle demande de la part de la famille, au regard du nombre d’enfants restant à charge. Par ailleurs, les organismes débiteurs des prestations familiales disposent d’une offre de services, dans le cadre de leur action sociale, leur permettant de proposer un accompagnement social aux familles endeuillées. L’accompagnement des parents endeuillés passe aussi par une facilitation des démarches de déclaration du décès. Ainsi, des travaux réunissant diverses administrations, services publics et organismes de protection sociale ont abouti à la création d’un télé-service décès sur le site internet mon.service-public.fr afin d’alléger les formalités pesant sur les proches endeuillés ».

Rép. min. n° 93619, JOAN 14 févr. 2017

Categories: Divers Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks