Accueil > Mineurs > Les jeunes dans l’UE : évolution démographique, départ du foyer, usage des nouvelles technologies

Les jeunes dans l’UE : évolution démographique, départ du foyer, usage des nouvelles technologies

Une nouvelle publication d’Eurostat « être jeune dans l’Union européenne aujourd’hui » («Being young in Europe today» ) livre de nombreux indicateurs concernant les enfants (âgés de 0 à 14 ans) et les jeunes (âgés de 15 à 29 ans).

«Being young in Europe today» est divisée en sept chapitres couvrant la démographie, la famille et la société, la santé, l’éducation, l’accès et la participation au marché du travail, les conditions de vie et le monde numérique.

Voici quelques chiffres très intéressants.

Nombre d’enfants de moins de 15 ans – En 2014, l’UE comptait 10 millions de moins d’enfants de moins de 15 ans qu’en 1994. Une diminution qui se retrouve dans tous les États membres, à l’exception du Danemark. Au niveau de l’UE, les enfants représentaient 15,6 % de la population totale en 2014, contre 18,6 % en 1994.

Les baisses les plus marquées de la proportion d’enfants ont été observées à Chypre (de 25,2 % en 1994 à 16,3 % en 2014, soit -8,9 points de pourcentage), en Pologne (-8,7 pp), en Slovaquie (-8,2 pp) et à Malte (-8,0 pp).

En 2014, l’Irlande (22,0 %) a enregistré la proportion d’enfants de loin la plus élevée, suivie de la France (18,6 %), du Royaume-Uni (17,6 %), du Danemark (17,2 %), de la Suède (17,1 %) et de la Belgique (17,0 %).

Les parts les plus faibles d’enfants en 2014 ont été observées en Allemagne (13,1 %), en Bulgarie (13,7 %) et en Italie (13,9 %).

Projections démographiques – Au niveau de l’UE, la part des enfants devrait diminuer légèrement dans les années à venir, passant de 15,6 % en 2014 à 15,0 % en 2050. Mais elle devrait augmenter, par rapport à 2014, dans neuf États membres d’ici 2050, les hausses les plus importantes étant prévues en Lituanie (de 14,6 % en 2014 à 16,6 % en 2050, soit +2,0 points de pourcentage) ainsi qu’en Lettonie (+1,2 pp). À l’inverse, la Slovaquie (de 15,3 % en 2014 à 11,8 % en 2050, soit -3,5 pp), le Portugal (-3,1 pp), l’Irlande (-2,6 pp) et l’Espagne (-2,0 pp) pourraient enregistrer les plus fortes baisses de la proportion d’enfants dans leur population totale.

Âge du départ du foyer parental – Dans l’UE, l’âge moyen auquel les jeunes gens quittent le domicile parental s’est établi à 26,1 ans en 2013. Les jeunes quittent le foyer parental plus tôt dans les États membres nordiques : à 19,6 ans en Suède, 21,0 ans au Danemark et 21,9 ans en Finlande. Suivaient les Pays-Bas (23,5 ans), la France (23,6 ans) et l’Allemagne (23,9 ans). À l’autre extrémité de l’échelle, les jeunes gens restent le plus longtemps dans le domicile parental en Croatie, avec un âge moyen de 31,9 ans, devant la Slovaquie (30,7 ans), Malte (30,1 ans) et l’Italie (29,9 ans).

Participation aux réseaux sociaux – En 2014, près de 9 jeunes âgés de 16 à 29 ans sur 10 (87 %) ont utilisé quotidiennement internet dans l’UE (contre 65 % pour la population totale). Près des trois quarts (74 %) ont utilisé un téléphone mobile pour accéder à internet (contre 44 % pour la population totale). En ce qui concerne les activités en ligne, les jeunes sont plus enclins à utiliser internet pour passer des appels téléphoniques ou vidéo (46 % des personnes âgées de 16 à 29 ans contre 29 % pour la population totale), pour participer aux réseaux sociaux (82 % contre 46 %) et pour consulter des wikis afin de rechercher des renseignements (65 % contre 44 % en 2013).

Lire l’étude «Being young in Europe today»

Categories: Mineurs Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks