Accueil > Divorce, Mariage, Pacte civil de solidarité > Mariage, pacs et divorce : les chiffres

Mariage, pacs et divorce : les chiffres

Le ministère de la Justice fait le point sur l’évolution statistique des mariages et des divorces.

Alors que les couples se marient de moins en moins – le nombre de mariages est passé de 295 720 à 241 000 entre 2001 et 2011 -, ils ont de plus en plus tendance à se pacser – le nombre de pacs est passé de 19 629 à 205 596 entre 2001 et 2010. Pour autant, relève le ministère, on ne saurait en conclure que les couples préfèrent désormais se pacser plutôt que se marier, puisque de nombreux pacs restent des préalables au mariage.

De façon générale, qu’il s’agisse des hommes ou des femmes, l’âge du mariage a reculé : 31,8 ans pour les hommes en 2010 (contre 30,2 en 2001) et 30 ans pour les femmes en 2010 (contre 28,1 ans) en 2001.

S’agissant des divorces, si leur nombre a eu tendance a augmenté ces dernières années (+12 %), on constate, depuis 2008, une légère baisse : 134 000 en 2007, 130 601 en 2009 et 133 909 en 2010.

La réforme du divorce de 2005, on le sait, a considérablement raccourci la durée de la procédure de divorce par consentement mutuel, qui prend désormais trois fois moins de temps (2,5 mois en moyenne).

Le ministère de la justice souligne également une redistribution des types de divorces prononcés, sur la même période : d’une part, une forte progression du divorce par consentement mutuel, dont la part oscillait autour de 47 % avant 2005 et qui atteint 54 % en 2010 et, d’autre part, au sein des divorces contentieux, une augmentation du divorce accepté (dont la part dans l’ensemble des divorces passe de 1 3% à 24 %), et une forte diminution du divorce pour faute (37 % des divorces en 2004 contre 10 % en 2010).

Le divorce pour faute est donc en net déclin et l’on doit s’en féliciter. Il conserve toutefois son intérêt en certaines hypothèses (V. sur ce sujet le dossier de l’AJ famille de février 2011).

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks